Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JEUX D'EPEE EN QUELQUES MOTS

Les Jeux d'épée sont à l'initiative du GRDT (groupement pour la recherche et le développement du taiji quan, association basée en Charentes) Ces jeux d'épée vous propose un stage estival  ouvert à tous de trois jours ; débutants, pratiquants d'arts martiaux internes et externes, il est consacré à la pratique des armes avec partenaire sous formes d'échanges codifiés et amicaux.

Publié par T.Lambert


 

Une célèbre épée "Kusanagi noTsurugi" (L'épée qui fauche l'herbe) fut mise à jour par une divinité de la religion Shintô,  Susano-o, Cette légende est retracée dans le Kojiki «Récit des choses anciennes»(1) 

 

Susano-o (kami de la mer et de la tempête) était le frère de Amaterasu (La Femme Soleil) considérée comme la fondatrice du Japon, les empereurs du Japon descendraient de cette déesse.

 

                              

Le Kojiki raconte que  Susano-o se rendit dans la province d'Izumo, Dans ce pays sévissait un dragon à huit têtes et à huit queues, celui-ci réclamait chaque année une jeune fille comme tribut. Un couple de vieillards Azinazuchi et sa femme Tenazuchi voulaient éviter de perdre leur huitième fille ! Susano-o leur proposa de tuer Koshi le dragon en échange de la main de leur fille Kushinada Hime.

 

Ils tendirent un piège au dragon, une palissade fut dressée autour de la maison des vieillards, huit ouvertures furent aménagées. Derrière chacune de celles-ci fut disposée une jarre de saké (vin de riz) Le dragon se présenta, passa chacune de ses huit têtes dans une ouverture et s'enivra de saké, il devint fin saoul. Susano-o profita de la situation pour lui planter l'épée dans le corps, il fut surpris d'y découvrir un sabre magique, puissant et léger à la fois capable de couper arbre ou même rocher. Susano-o confia ce sabre à sa soeur Amaterasu, Il épousa Kushinada. Dans leur descendance Il y eut Okuni-Nushi, dieu de la médecine et de la magie.

 

Ce sabre, ainsi que le miroir céleste d'Amaterasu (Yaata n Okagami) et le collier de Magatama (Yasaka no Magatama) sont considérés comme les trois trésors du Japon. Ce sabre  est conservé de nos jours au sanctuaire Shintô d'Atsuta à Nagoya, Il est sensé posséder la puissance du Kami. Ces trois trésors sont la propriété de l'Empereur du Japon, ces trois objets se rapportent à la naissance du Japon et à la puissance des dieux. Le miroir représente la connaissance suprême, Le collier permet l'accès au monde divin et enfin l'épée ou le sabre symbolisent la puissance du commandement. Plus tard, le sabre japonais devint la marque distinctive  de la noblesse et de la caste guerrière, du pouvoir et de la vigueur. Depuis le Japon moderne, les bu jutsu (techniques de combat) sont devenus des do (voie) modifiant L'usage habituel de l'arme en un outil de transformation de l'humain.

 

___________________________________________________ 
SOURCES:

 

http://japonline.free.fr/Encyclopedie-Histoire-Kojiki001.htm

http://mythologica.fr/japon/kojiki.htm

Le dragon D. Beresniak M. Random Editions du Félin


(1) Le Kojiki est le plus vieux texte de la tradition nippone, il est composé de trois livres; Le Premier Présente la succession des dieux et déesses, Les Deux autres comportent les généalogies des empereurs. L'empereur du Japon est le descendant des dieux fondateurs du Japon. Encore à notre époque, l'Empereur du Japon demeure le guide spirituel des japonais. Même une S'il perdu depuis 1947 sa fonction de chef d'état suprême, il reste Leur chef spirituel. Le Kojiki est le livre fondateur de la religion shintoïste, il est devenu au début du 20ème siècle l'œuvre littéraire exaltantes la japonaise sur la culture Laquelle s'appuya  le Japon  expansionniste des années trente et quarante.

Sur cette Période de l'histoire du Japon, il est possible de consulter les archives de l'émission «La Fabrique de L'histoire d'Emmanuel Laurentin (du lundi au vendredi 9h05-10h sur France Culture) sur les références y quelques Trouve de livres et de documents sur l'histoire du Japon dont des événements Quelque peu occultes; Le Massacre de Nanjing et les exactions en Indochine française en 1945.

 

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/fabriquenew/archives.php?annee=2007

http://www.monde-diplomatique.fr/2001/10/A/15647

 

Commenter cet article

goma 26/05/2009 14:36

bonjour et merci pour lien en référence.Un petit désaccord sur : " Kojiki est le livre fondateur de la religion shintoïste, il est devenu au début du 20ème siècle l’œuvre littéraire exaltant la culture japonaise sur laquelle s’appuya  le Japon  expansionniste des années trente et quarante. "Le Kojiki n'est qu'une source du shintô. Il a été longtemps, très longtemps oublié et LES shintô ont été multiples et divers. C'est après 1871 (ou 72?) que l'on a "redécouvert" le Kojiki et que l'on s'en est servi pour reconstruire un shintô un peu artificiel qui allait servir a établir un état centré sur l'empereur-descendant des créateurs du monde.Artificiel ce "kokka shintô" (shintô d'état) car une construction purement politiques et très éloigné du shintô qui était vécu par la population. Celle-ci a sans doute découvert le kojiki à cet époque-là , pas avant !!

jeux d'épée 26/05/2009 15:24


Bonjour,

Merci pour ces précisions

Cordialement

A voir sur le site GOMA la page consacrée au Kojiki,
http://www.goma.fr/japon.htm
allez dans la rubrique "Notes au fil du pinceau"