Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JEUX D'EPEE EN QUELQUES MOTS

Les Jeux d'épée sont à l'initiative du GRDT (groupement pour la recherche et le développement du taiji quan, association basée en Charentes) Ces jeux d'épée vous propose un stage estival  ouvert à tous de trois jours ; débutants, pratiquants d'arts martiaux internes et externes, il est consacré à la pratique des armes avec partenaire sous formes d'échanges codifiés et amicaux.

Publié par T.Lambert

 

Les Kanji nihon to [1]  ou bien Nippon to  signifient Sabre japonais (plus précisément de facture japonaise), Ils peuvent aussi représenter l'ensemble des armes blanches quelque soit la taille de celles-ci. Dans la catégorie des sabres, on distingue les sabres longs et les courts sabres. Le katana au vu de sa taille (plus de soixante centimètres) partage avec le tachi [2] l'appellation de Daito (littéralement grand sabre). Jusqu'en 1876, date à laquelle il fut Interdit aux samouraïs le port du sabre, ceux-ci portaient sur eux une paire de sabres appelé daisho, composé d'un katana et d'un wakizashi. Le katana se glissait dans la ceinture sur le côté gauche du corps, le tranchant de la lame vers le haut.

 

LE DAISHO

 

C'est à partir de la fin du seizième siècle que le katana fut associé au Wakizashi, Cet ensemble se composait donc d'un Daito (le katana) et d'un Shoto[3] (le Wakizashi). La contraction des deux termes Daito et Shoto donna le terme daisho traduit littéralement par «Grand Petit»

Le pictogramme DAI  représente un homme bras écartés tandis que celui de

 SHO figure un homme les bras serrés contre le corps.

 

Le katana est souvent présenté comme l'âme du Samouraï, dans la graphie des deux pictogrammes Dai et sho, l'image de l'Homme est présente à travers deux postures fondamentales; l'ouverture et la fermeture, les expressions du mouvement alterné du Yin et du yang.

 

Depuis l'étude et la pratique du sabre se perpétue dans les dojos, Pour cela un certain nombre d'armes d'entraînement se substituent au katana, le sabre prend donc des formes et des matières différentes suivant l'usage auquel il est dédié . Voici quelques unes de ces armes d'entraînement.

 

 

  LE BOKKEN        ouBOKUTO

 

 

 

  Le BOKKEN

 

BO

Bois

KEN[4] ou Tsurugi[5]

La foule évoquée par de Nombreuses bouches assemblées

+ Une lame (MDK[6] p221)

 

Nous trouvons aussi:

  •   Tous, tous ensemble, unanimement, d'accord commun (Ricci 770)
  • Réunion, ensemble (Wieger 14 E)

Ken désigne doncune épée ; la réunion de deux tranchants. Paradoxalement cet idéogramme dont la graphie représente une lame à deux tranchants est utilisée afin de qualifier une lame de sabre, nous ignorons pourquoi ce caractère a été choisi pour cet usage.

 

Le Bokuto  


Littéralement sabre en bois
; Boku ou moku ou ki : Bois,À : Sabre

 

Le bokken ou bokuto présente la même forme et les mêmes dimensions que le katana, Il est utilisé comme le sabre d'entraînement en Aïkido, Kendo, Ken Jutsu, iaido.

 

 

Le Iaito

 

I 

Un lieu, un endroit, une demeure . Etymologiquement un homme qui a trouvé un siège (Wieger 32 C)


Ai

Le triangle représente la foule + la bouche, la libération conditionnelle. Les gens se réunissent, Parlent en adaptant, Joignant Leurs paroles D'où conjointe, mutuel, s'adapter, adaptateur, régler, joindre, réunir (MDK p20) Le même idéogramme que dans Aïkido.


To
Sabre

  

Le iaito est l'arme d'entraînement du iaido et du Ken Jutsu, Cette réplique du katana possède une lame non tranchante.

 

 

Le Shinai

Sabre en lames de bambou utilisé en Kendo

                                                                                                                        

 

Le Shinken

 

  Etymologie de SHIN  

 

 

Dix yeuxobservent d'un point élevé , contrôlent SI les choses sont correctes (MDK p 232)
 

Sens: parfaitement vrai (Wieger 10K)


     KEN se traduit par épée

 

L'association des deux caractères nous donne: Epée, sérieux, Zele (MDK p71)

 

 

La traduction littérale de Shinken nous donne «Une véritable épée», Véritable par rapport aux armes d'entraînement dont le fil de la lame n'est pas  tranchant et aussi par le fait que cette lame a été forgée suivant la japonaise technique de confection des sabres.

                                                                  

Le Shinken est utilisé en ken-jutsu

 

 

LE SUBURITO  

   

SU ou SO

Soie recueillie sur les rameaux des arbres. Sens générale naturel , simple, non altéré par l'art (Wieger 13H)

 

BU

Remuer, secouer, agiter, brandir, être brillant, osciller, dévier (MDK p75)

Secouer, ébranler, stimuler, aider (Kang Xi 64)

 

RI  

Avantage, bénéfice, intérêt, agir, être efficace (MDK p29)

Aigu, pointu, tranchant, effilé, facile, naturel, spontané, le bénéfice, gain, avantage, intérêt (Ricci 3005)

 

TO
Sabre

 

Proposition de traduction pour suburito: Sabre destiné à l'entraînement à la technique de sabre alliant efficacité et naturel.

 

Le suburito est utilisé en Aïkido, c'est une version lourde du Bokken.



  Sources:

Caractères chinois Wieger

Dictionnaire français de la langue chinoise Institut Ricci

Encyclopédie des arts martiaux de l'Extrême Orient, G et R Habersetzer

http://shotokancrsa.com/sabre.htm

http://www.dojo-caen.fr/iaido/index.php?option=com_content&view=article&id=50&Itemid=66

http://www.webdico.com/dico/sitemapf.html

Mémento et dictionnaire des Kanji J. C. Martin   


[1] Ni veut dire soleil et origine Hon, c'est le Japon Nihon, Le Pays du Soleil Levant

[2] Le précurseur du katana, il apparut à l'époque de Heian (797-1185)

[3] Littéralement sabre petit

[4] Lecture sino-japonaise

[5] Lecture japonaise

[6] = MDK Mémento et dictionnaire des Kanji JC Martin


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article