Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JEUX D'EPEE EN QUELQUES MOTS

Les Jeux d'épée sont à l'initiative du GRDT (groupement pour la recherche et le développement du taiji quan, association basée en Charentes) Ces jeux d'épée vous propose un stage estival  ouvert à tous de trois jours ; débutants, pratiquants d'arts martiaux internes et externes, il est consacré à la pratique des armes avec partenaire sous formes d'échanges codifiés et amicaux.

Publié par jeux d'épée

 

 

Découverte du duanbing par Roger Itier    (publié sur Youtube 30 avril 2012)  

 

Les maîtres d'arts martiaux chinois du Zhong Yang Wushuguan de Nankin, créé en 1910 sous la direction de Maitre Zhang Zijiang, pionniers dans le combat avec armes courtes se sont efforcés de transformer l'art du combat à l'épée (Jianshu) et du sabre (Daoshu) en un sport pour pouvoir le pratiquer en compétition en toute sécurité : l'art du Duanbing était né !

Le Wushu possédait jusqu'alors seulement deux formes compétitives : démonstration technique (Taolu) et combat (Sanshou), sans compétition ni dans les armes longues (Changbing) ou courtes (Duanbing) comme c'est le cas du Japon et autres pays voisins comme la Corée.

Sous l'impulsion des Maîtres Zhang Wenguang et Wen Jimming, tous deux instructeurs réputés dans l'Ecole Centrale d'Arts Martiaux de Nankin, que vu le jour à Tianjin an 1953, la première compétition officielle de Duanbing qui consacra deux élèves célèbres du centre ; Ma Xianda et Ma Mingda comme champion de l'escrime chinoise. Dès lors des manuels furent édités pour promouvoir cette expression de compétition qui malheureusement ne trouva pas tout de suite son essor.

Aujourd'hui c'est le Maître Ma Mingda qui reprend le flambeau du développement du Duanbing en CHINE avec la création de tournois internationaux qui remporte toujours un peu plus de succès. Il a chargé Roger ITIER de développer ce style de combat en France.

Les règles du Duanbing sont simples et l'expression du combat est ludique. Le combattant de Duanbing porte des protections : casque, gants, plastron, coquille, protèges cuisses et tibias afin de limiter les impacts durs sur le corps mais aussi pour « sonoriser » les touches ainsi validées par les arbitres du combat.

Il n'y a pas de catégorie de poids, seulement d'âges (Cadet, Juniors, Séniors) et de genre (Masculin, Féminin). Il y a une catégorie de compétition « Duanbing qui permet l'affrontement entre un homme et une femme, ce qui n'existe pas jusqu'à présent dans aucun autre style martial. Des compétitions par équipe sont également organisées, ce qui ajoute de l'émulation à ce genre de rencontre sportive.

Le Duanbing est un véritable art de combat qui combine les maniements spécifiques de l'épée et du sabre donnant ainsi à son pratiquant le pragmatisme nécessaire à toute applications martiales efficaces.

Art martial ludique et très « cardio-training », le Duanbing est un excellent exercice pour développer des qualités de vélocité, de précision et combativité. Il convient à tous ; enfants, femmes et homme.

Cours de Duanbing « Escrime chinoise » avec Roger ITIER -- Expert 7e Dan au :
C.A.E.C 146, Boulevard de la Villette 75019 PARIS
Les mercredi de 20h30 à 22h.
roger_itier@yahoo.fr

Commenter cet article